Développement de l’autonomie et du leadership des femmes pour la democratisation

  • العربية
  • English
  • Français
  • Bahasa Indonesia
  • اردو

Iran: Recommandations sur le Mariage Précoce

Published Date: 
Tuesday, December 9, 2014
Source: 
Justice for Iran

En 2013 des milliers de filles de moins de 15 ans ont soumis a un mariage forcé. Le gouvernement iranien doit améliorer ses lois sur le droit au mariage libre et éclairé des filles, selon le groupe Justice pour l'Iran (JFI). Les politiques gouvernementales permettent les infractions sur l'autonomie des filles et sont incompatibles avec les engagements internationaux des droits humains de l'Iran.

Au cours du premier cycle de l'EPU sur l'Iran, la République islamique d'Iran a accepté au moins dix recommandations qui adressent directement le devoir de l'État de protéger les femmes et le droit des filles au mariage libre. En dépit de sa réponse, la République islamique a échoué à mettre en œuvre les recommandations pertinentes.

 

Dr Ahmed Shaheed, Rapporteur special de l’ONU sur la situation des droits de l’homme en Iran (Photo: Justice for Iran)

‘Vies Volées, Salles de classe vides: un aperçu sur le mariage des filles dans la République islamique d'Iran,’ par JFI [2],  documente les statistiques et les politiques qui approuvent les infractions à la dignité et l'autonomie des femmes et des filles, y compris leur droit au consentement libre et éclairé au mariage à l'âge légal. Il s’agit notamment de:

Les relations sexuelles avec les femmes de moins de neuf années lunaires sont interdites, selon le père fondateur de la République islamique. Toutefois, 'd'autres formes de plaisir sexuel', y compris 'pénis frotter entre les fesses et les cuisses ... même ... d'un bébé de lait' sont permis.

Les tuteurs légaux peuvent marier les filles de moins de 13 et les garçons avant 15 ans en attendant l'approbation d'un juge. Article 27 de la Déclaration des Mineurs Adoptés et Négligées légalise le mariage entre les parents et les enfants adoptés. En Iran, toutes les 15 minutes une fille entre 10 et 14 ans se marie. Au cours des 9 derniers mois de 2013, plus de 30 000 filles de moins de 15 ans ont été forcées de se marier. [3]

Les filles qui se marient à un âge précoce souffrent de taux élevés d'analphabétisme, les disparités économiques, le viol conjugal, la violence mentale, physique et sexuelle, des taux élevés de problèmes de santé chroniques et la mortalité infantile.

Puisque la République islamique est partie à la Charte internationale des droits de l'homme, elle et est obligée de protéger et de promouvoir l'égalité des sexes. Le JFI recommande que la République islamique devrait:

·         Signer la Convention sur le consentement au mariage, l'âge minimum du mariage et l'enregistrement des mariages sans réservation.

·         Prendre des mesures juridiques efficaces pour poursuivre en justice les juges qui donnent leur approbation des cas d'enfants forcés de mariage. Il faut aussi poursuivre les autres acteurs privés, notamment les tuteurs des enfants adoptées.

·         Les autorités judiciaires introduisent des codes et des lois pour interdire le mariage forcé et réviser les lois existantes afin d'interdire le mariage avec son enfant adopté.

·         Signer la Convention sur l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes, et de prendre des mesures efficaces pour éliminer le mariage avec les filles de moins de 18, parents ou tuteurs avec leurs enfants adoptés, et accorder une réparation pour les victimes de mariages de filles.

[1] Recommandations par le Chili, l'Estonie, l'Allemagne, l'Indonésie, le Viet Nam, l'Autriche, le Bangladesh, l'Irlande, le Qatar, l'Indonésie.

[2]  Vies Volées, Salles de Classe Vides: un aperçu sur le mariage des filles dans la République islamique d'Iran

[3]  Rapport de JFI sur le mariage forcé des filles

Issue: 
Violence à l’égard des femmes culturellement justifiée